Archives du mot-clé jamie lynne grumet

L’article dont tout le monde parle

Maman l’a découvert hier grâce à la page de Mum on the Go sur Facebook. C’est l’article que l’on voit partout sur internet.

Ca me concerne un peu directement, car ça parle de l’allaitement. Maman m’a allaité 8 semaines + les quelques jours de sevrage.

Le temps de se casser le dos, d’être physiquement à bout, d’en avoir marre de me donner la têtée parfois toutes les 30 minutes et après… je suis passé au biberon. La vie a tout de suite pris un rythme plus stable, et plus carré. Et Papa a pu participer.

La couverture du Time Magazine prend ses mots : « Are you mom enough » / « êtes vous suffisamment mère » sous entendu « pour allaiter votre enfant jusqu’à… ses 4, 5 voire 7  ans ». La femme de la couverture est montrée en train d’allaiter son fils qui aura 4 ans l’an prochain. Il est précisé aussi qu’elle allaite son autre fils adoptif de 5 ans.

Maman n’a pas été éduqué de cette manière et n’est pas du genre à lire, ne serait-ce que 3 livres sur la façon d’éduquer un enfant (tout ne s’apprend pas dans les livres!) Et surtout, en ayant un travail et en horaires décalés, il aurait été difficile de prévoir une quelconque têtée « journalière » jusqu’à mes 6 mois ou mon premier anniversaire. D’un point de vue planning, c’est difficile.

Aux Etats Unis, comme ils sont assez « extrêmes », ils parlent dans le même article d’allaitement tardif, de co-dodo et du babywearing. L’article fait la part belle au co-sleeping ou co-dodo. Là aussi, si vous avez lu les premiers articles, je vous en ai déjà parlé. Ca a été un enfer queqlues jours pour nous 3 à la maison, on ne va pa revenir dessus. Pour le babywearing, Maman m’a souvent emmené en courses ou virée shopping dans l’écharpe de portage, pour la simple et bonne raison que c’était plus facile pour elle de se déplacer avec ce système. Vu mon poids, ça ne serait plus possible!

Sociologiquement parlant, ce sont des pratiques qui existent depuis la nuit de temps, et qui existent désormais en majorité dans les pays sous développés, la femme repart travailler aussitôt qu’elle a eu son bébé, elle doit donc l’avoir sur elle pour plus de facilité, l’allaite car, hein, sans biberon, lait en poudre et tout ça, vous me dîtes comment elle peut faire autrement? Et enfin, le co-dodo obligé, car allaitement et aussi par manque de place. Il est rare que dans les pays sous développés, les gens vivent dans des 90m².

Quelques petites questions néanmoins, la Maman sur la couv’ a 26 ans, elle a adopté un enfant et est tombée enceinte en même temps. Ses fils ont 5 et bientôt 4 ans. Elle est californienne. Elle tient un blog. Sans être diplômé de St Cyr… il me semble que cela n’est pas possible pour toutes les femmes. Et déclencher un processus d’adoption a 20-21 ans? Il est évident que cette femme vit au delà de la réalité des femmes « normales » et doit avoir un niveau de vie bien supérieur à la majorité des américaines.

Le lien entre la mère et l’enfant ne passe (heureusement) pas que par ce procédé. Alors, à celles qui allaitent 3 ans, vous êtes des Mamans, à celles qui ont allaité 3 mois, vous êtes des Mamans, et à celles qui n’ont pas allaité du tout, vous êtes aussi des Mamans! Il n’y a pas de « enough » ou « suffisamment »!

Time Magazine via le Huff Post