Vive Papa!

"Alexandre Stricher sur le podium du Think Blue. Challenge 2012

3,48 litres aux 100 kilomètres : c’est la consommation moyenne affichée par Alexandre Stricher lors de la finale du Think Blue. Challenge 2012 organisé par Volkswagen sur le circuit du CERAM de Mortefontaine. Ce résultat est synonyme de podium au terme d’une opération qui aura rassemblé 645 candidats à travers la France.

Quelques jours après avoir reçu la confirmation de sa qualification en finale nationale du Think Blue. Challenge 2012, Alexandre Stricher était présent – avec 41 autres prétendants – sur le circuit du CERAM.

Le Think Blue. Challenge est une épreuve d’éco-conduite créée l’année dernière par Volkswagen. Elle permet à tous les participants de se familiariser avec une nouvelle façon de vivre la route. Des techniques, souvent très simples à appliquer, permettent de réduire la consommation d’énergie mais aussi de prévenir les risques d’accidents et d’adopter une conduite plus douce, plus calme.

Si la compétition était l’objet principal de la journée, de nombreuses opérations accompagnaient cette finale : « J’ai pu rencontrer le vainqueur de l’édition 2011, Hervé Bourand, et en apprendre un peu plus sur son impressionnant parcours en matière de conduite et de pilotage. Les équipes de Volkswagen France étaient aussi à nos côtés pour nous faire vivre une journée mémorable. »

« Parmi les belles expériences du jour, j’ai pu monter aux côtés de Victor Porta dans une Volkswagen Passat Bluemotion lancée à près de 200 km/h sur l’anneau de vitesse avec des virages inclinés à 45°C. Le confort de roulement est surprenant même si l’on prend 2G d’accélération latérale ! »

Autre moment fort de la journée, un baptême en voiture électrique, la Volkswagen Golf blue-e-motion : « Une quinzaine de prototypes de ce type roule aujourd’hui en France. En matière d’éco-conduite, c’est un formidable pas en avant. Le moteur électrique offre une grande souplesse et un silence remarquable. L’autonomie a été largement suffisante pour que tous les candidats et leurs accompagnateurs puissent faire un tour de circuit. Nous avons, sans aucun doute, goûter à la voiture du futur ! »

Mais c’est sur le circuit routier que cette finale se jouait. Les 42 candidats ont dû se mesurer sur trois tours, soit 15,7 kilomètres : « Je m’étais préparé en visionnant des vidéos de caméras embarquées. J’avais donc une idée précise du tracé, des courbes mais aussi de la dénivellation. »

Trente-quatrième à s’élancer, Alexandre Stricher devait patienter jusqu’à 16h00 pour enfiler la combinaison Volkswagen : « Entre le déjeuner et les différentes opérations, la journée est passée plutôt rapidement. Nous avons testé nos talents d’éco-conducteur sur des simulateurs et nos réflexes sur un BATAK. Mais au moment de s’installer dans la Golf TDI Bluemotion, il fallait être prêt ! »

« Connaissant le circuit, je suis bien parti en atteignant rapidement ma vitesse de croisière avant le premier enchainement gauche-droite assez serré. Mais je n’ai pas suffisamment bien préparé la bosse située à l’autre bout du circuit et je suis resté un peu planté en perdant mon élan et du régime moteur. Comme ma vitesse moyenne était un peu trop faible, j’ai dû accélérer dans les derniers kilomètres pour dépasser les 60 km/h obligatoires. A l’arrivée, je savais que mon erreur du premier tour allait me coûter très cher… »

Après le passage de tous les finalistes, les résultats pouvaient être proclamés. Seuls deux candidats n’avaient pas atteint la vitesse minimale de 60 km/h…

« Le classement a été égrainé du dernier au premier. A chaque nom énoncé, je gagnais une place. Entre le vingtième et le onzième, j’ai commencé à stresser… Surtout qu’en consommant moins de 3,8 litres, soit la consommation normalisée sur un cycle mixte, une place dans le top 10 n’était pas assurée ! Une fois dans le top 10, qui était mon premier objectif, j’ai espéré un podium… »

Finalement troisième avec une consommation de 546 millilitres de diesel pour couvrir 15,7 kilomètres (soit 3,48 litres aux 100 km), Alexandre Stricher terminait sur le podium « à deux grosses cuillères à café du titre et de la Golf TDI Bluemotion mise en jeu ! »

« Félicitations au vainqueur avec sa moyenne de 3,40 litres aux 100 km. Nous allons désormais suivre ses performances lors de la finale mondiale organisée en novembre en Californie. Nous serons tous derrière lui pour qu’il porte aux les couleurs de la France ! Un très grand merci à Volkswagen France et aux équipes de son Directeur Marketing Marc Meurer  qui ont mis en place une opération remarquable qui mérite de grandir dans les prochaines années. »"

Source : Think Blue et Volkswagen

About these ads

Une réflexion sur “Vive Papa!”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s