J’ai testé pour vous…

… l’hôpital de Longjumeau! ;)

J’ai passé une nuit affreuse. Hier on était à la fête des voisins, et j’ai dû me prendre un coup de froid. Résultat, à 2h00 du matin, j’ai alerté les parents que ça n’allait pas.

A peine Maman m’a porté, oulala, j’étais bouillant. Le verdict du thermomètre est tombé : 39.3°c. C’est un record pour moi, je n’avais jamais été à ce point « malade ».

J’ai donc eu droit à du doliprane. Puis après un gros câlin, Papa et Maman m’on recouché.

Et ça n’a pas tenu une heure, j’ai de nouveau appelé les parents.

Là, Maman a senti que la température avait un peu baissé, mais a décidé de me garder dans leur lit. Je me suis endormi, mais j’étais très agité.

Réveil un peu avant 8h00. Je suis encore chaud. Température à 38.2°c. Je prends mon biberon. Je mange bien. Puis, Maman me fait faire mon rot. Papa et elle discutent en même temps. Et 3-4 minutes après la fin du bib’, je ressors tout. Quand je dis « ressors », c’est à dire que j’ai vomi par jet, carrément. Y’en avait partout.

Donc, là, ni une ni deux, faut passer aux choses sérieuses. Papa a pour mission de trouver l’hôpital où l’on ira ou sinon de contacter SOS Médecins. Maman me nettoie, me change. Mes affaires sont prêtes. On y va. Où? A l’hôpital de Longjumeau.

Heureusement, les urgences pédiatriques sont les plus proches de l’entrée. Pas besoin de chercher et de tourner longtemps. On enregistre la demande. Et surtout, on rassure Papa et Maman. On me prend la tension et la température. Tension : 8, température : 38.5°c.

On m’emmène dans une chambre, l’infirmière procède au pré-examen. La mission, avant de voir un médecin, c’est de boire 120 ml de solution de réhydratation.

On retourne en salle d’attente. Je bois difficilement, mais parce que je suis crevé. Une fois fini le bib’, Papa me met dans le siège auto, je lutte beaucoup, il y a un peu de bruit autour de moi, et finalement, je pique un roupillon de près de 45 minutes.

Au final, on nous appelle pour la consultation. Le médecin est rassurant. Il dit déjà que je n’ai pas les symptômes les plus inquiétants pour un bébé, donc, on a une jolie ordonnance, et un régime anti-diarrhée.

Tout ça aura duré 2h30, autant dire une broutille quand on entend dire que certains restent 4h, 6h ou la journée complète, en attendant à moitié nu dans un lit et en souffrant le martyr. (Bisous à Stef qui a douillé avec sa vésicule biliaire)

Je repars avec ma rhino et ma gastro, on fait quelques courses à la pharmacie et au Carrefour près de la maison pour acheter mes repas. Maman n’aurait pas eu le temps de préparer du « frais » donc je suis condamné pour le week-end à manger des plats tout prêts, mais ils sont bons.

En rentrant, je mange, bien, je bois aussi, je me fais laver le nez, et hop, du doliprane. Et 30 minutes après tout ça, dans les bras de Morphée. Je me réveille un peu plus de 2h après, nettement moins fièvreux. 37.4°c. C’est nettement plus agréable. Mais il faut dire aussi que je suis en couche dans la maison, étant donné la température extérieure.

Du coup, je sais pas vous, mais moi, les écarts de degrés d’un coup d’un seul, ça m’a totalement pas fait du bien!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s